Category

Le Blog

Category

Les premières réalisations de 2019

Vous ne nous suivez peut-être pas sur Facebook alors voici tout ce qu’il faut savoir au sujet de ces 5 derniers mois pour l’Association « Quand m’aime ? ».

JANVIER

Des pluies diluviennes se sont abattues sur Madagascar en ce début d’année causant d’ailleurs plusieurs morts. Chez nous, pas de blessés mais le lavoir du site de Fahitana s’est écroulé sous les trombes d’eau.

Il a donc fallu réaliser les réparations et les travaux ont pris quelques jours. Nous en avons profité pour améliorer ce bassin destiné à laver le linge en le couvrant d’une petite toiture.

FEVRIER

Février a débuté par l’hospitalisation d’Elysée durement touché par une rougeole avec de graves complications. En effet, Madagascar traverse depuis quelques mois une véritable tragédie sanitaire, avec une épidémie de rougeole qui sévissait sur tout le territoire. Villes et villages étaient touchés, l’épidémie a provoqué la mort de 1200 personnes, principalement des enfants.

 

Toute l’association a été touchée : enfants et moniteurs, personne n’a été épargné par la maladie plus ou moins virulente selon les cas. Fièvre, maux de gorge, éruptions cutanées, et pour les cas les plus graves pneumonie sévère et encéphalites ont entraînées quelques hospitalisations. Heureusement, malgré de belles frayeurs, chacun a fini par guérir.

Pascal et Charlemagne, nos deux infirmiers en formation, ont été réquisitionnés afin de participer à la campagne de vaccination lancée par l’Etat Malgache. Ils sont partis en brousse pour vacciner des centaines d’enfants afin d’enrayer l’épidémie dans les campagnes éloignées de tout centre de soin.

A la fin du mois, nous avons accueilli une nouvelle pensionnaire à Fahitana, une petite puce orpheline de 1 an et 4 mois. C’est la sœur de Ravaka que nous avions reçu au mois d’octobre 2018, toute aussi touchante que son frère, nous sommes heureux que la fratrie puisse vivre de nouveau ensemble. Il est déjà traumatisant de perdre ses parents, subir en plus la séparation physique entre frère et sœur ajoute à la douleur. Nous espérons que ce regroupement leur permettra de se reconstruire ensemble.

MARS

En mars, Lanto, la cuisinière de Fahitana nous a quitté afin de se marier et suivre son mari dans de nouvelle vie de bonheur. Nous avons eu le plaisir d’accueillir Vahirana qui s’occupe désormais de préparer des repas de toute la tribu du site. 

Solo, du site du Petit Pays, a du être opéré d’urgence d’une hernie. L’opération a réussi et il a pu sortir après deux jours d’hospitalisation. Il s’est reposé quelques jours et a pu retrouver avec joie ses activités.

Notre camionnette continue d’avoir les syndromes de la vieillesse. Il faut dire qu’avec l’association, elle ne chaume pas, et la qualité des chaussées locales n’est pas fait pour aider. Nous avons eu quelques réparations…

L’insécurité ne s’est pas amélioré ces deniers mois, et notre association fait l’objets de pas mal d’attaques et cambriolages récurrents. D’autres maisons du quartier ont aussi subi ces vandalismes, et les riverains, sous la houlette du chef de quartier, organisent des rondes armées afin de se protéger tant bien que mal contre ces groupes d’individus armés . Voici ce qui nous sert d’arme de protection, il vaudrait mieux ne pas s’en servir.

Pendant ce temps en France, les petits lutins extraordinaires de l’association avaient organisé une soirée festive aux profits de « Quand m’aime ? ».  Le repas délicieux était agrémenté de multiples animations (chants, sketchs, scie musicale, chorale, piano…) dans une ambiance merveilleusement conviviale. Merci pour cette fantastique soirée.

AVRIL

Avril a démarré dans la joie d’une fabuleux don de la part de la Fondation AnBer – Fondation Lama qui a répondu à notre appel à la réhabilitation de petites maisons de familles très démunies. Nous avons donc commencé par la maison de ma « petite maman » comme on dit là-bas pour les mamies âgées. Notre grand mère aveugle vivait dans la crainte permanente de l’effondrement de sa maison ébranlée par le séisme et soumis aux vents, pluies et cyclones. Depuis notre voyage, son toit avait été gravement endommagé par les trombes d’eau et menacé de s’écrouler. Les maçons sont venus estimer les travaux à réaliser et nous avons commandé tout le matériel nécessaire. Mais il a fallu attendre la fin du mois, et des pluies pour démarrer les travaux.

Pendant ce temps, le Ministère de la Population, sous la responsabilité du nouveau président fraîchement élu, nous demande de mener beaucoup de travaux et d’aménagements afin de nous conformer à la nouvelle réglementation concernant les foyers d’accueil à Madagascar. Nous avons donc 60 jours pour nous mettre en conformité, cela n’était pas prévu et nous coûte cher. Nous devons, entre autre, racheter des lits (pour les dortoirs où les petits dormaient à plusieurs dans des lits doubles pour passer en lit individuel), acheter des frigos (même sur les sites où nous n’avons pas l’électricité), mettre des panneaux routiers de direction pour indiquer l’association, etc., etc…). Nous n’avons pas encore, à ce jour, fini tous les changements nécessaires.

MAI

C’est la poursuite des aménagements à Fahitana, et il y a aussi énormément de papiers à remplir.

Notre puisard a quelques problèmes et il faut y faire des travaux (encore des travaux!!!!)

Et devant l’insécurité qui continue de gagner, nous démarrons une partie des travaux (voir dans les projets 2019) de sécurisation du garage de Fahitana bien que nous n’ayons pas encore trouver le budget nécessaire.

Parallèlement aux travaux de Fahitana, les travaux chez notre « petite maman » se termine enfin. Quelle joie de la savoir de nouveau en sécurité ainsi que les 2 familles qui logent ici. Merci du fond du cœur à la Fondation AnBer. Nous allons continuer de redonner un toit aux autres familles qui en ont un urgent besoin. Nous vous donnerons des nouvelles ici prochainement.

Ainsi se terminent les 5 premiers mois de 2019 pour l’association « Quand m’aime ? ». En marche et hauts les cœurs, le travail reste immense, MERCI à chacun de vous d’y contribuer d’une façon ou d’une autre, car sans vous rien ne serez possible.

A bientôt, probablement sur Facebook pour les dernières nouvelles.

Bonjour, Notre nouveau site est Hors Service depuis plusieurs semaines. En effet, notre hébergeur (Seconde Hébergement) est en faillite. Nous devons donc déménager…